ARTICLE ROCK LA CAUZE
Camping aux abords du Cimetière Saint-Joseph La protection des monuments : notre priorité

16 juil. 2018

Camping aux abords du Cimetière Saint-Joseph La protection des monuments : notre priorité

Le comité Rock La Cauze

Victoriaville, le 16 juillet 2018 – Le conseil d’administration de Rock la Cauze a tenu à apporter certaines précisions en lien avec l’article paru dans le Journal de Montréal le 16 juillet relativement à l’offre de camping au Cimetière Saint-Joseph, le 11 août, en marge du 1er Rock la Cauze, qui mettra notamment en vedette Pennywise, Reel Big Fish et Anti-Flag.

 

Il est d’abord important de noter que les festivaliers ne seront pas invités à installer leurs roulottes DANS le cimetière, mais plutôt sur un immense terrain adjacent. De plus, afin d’assurer la protection des monuments, l’organisation a mandaté une firme de sécurité de la région. Le cimetière bénéficiera de gardiens de sécurité toute la nuit, ce qui n’est pas le cas le reste de l’année. Selon une spécialiste des cimetières à qui nous avons parlé, ce type de vandalisme se produit principalement dans des moments où les lieux sont déserts et où les malfaiteurs ont peu de chance de se faire prendre la main dans le sac. La journée de l'événement représente donc le pire moment de l'année pour faire un mauvais coup le site étant plus surveillé cette journée-là que les 364 autres jours. D'ailleurs, des membres de l'organisation et des administrateurs du cimetière camperont sur place afin de veiller au bon fonctionnement du camping. Nous en faisons une affaire personnelle et prioritaire.

 

« Nous sommes conscients que ce choix d’emplacement ne fait pas l’unanimité et que plusieurs personnes ont des connaissances qui sont enterrées dans ce cimetière. Sachez que nous avons le plus grand respect pour leurs mémoires et notre priorité sera de nous assurer que les festivaliers laisseront l’endroit dans le même état qu’ils l’auront trouvé le 11 août, à leur arrivée. Les membres de l'organisation Rock la Cauze ont de la famille et des amis qui reposent dans ce cimetière et nous partageons les inquiétudes des familles qui ont communiqué avec nous. Nous tenons à remercier les gens inquiets qui ont pris la peine de communiquer directement avec nous afin qu'on puisse prendre le temps de répondre à leurs inquiétudes et leur permettre de mieux dormir. C'est un beau site paisible et nous voulons qu'il le demeure. Nous nous portons garants de tout dommage qui pourrait se produire pendant que notre événement y tient ses activités », rassure le président de Rock la Cauze, Patrice Marcoux. 

 

Le Cimetière St-Joseph n’était évidemment pas le premier choix de l’organisation en revanche, les gestionnaires du cimetière ont été les plus rapides à nous retourner nos appels et nous avons vu d'un bon oeil leur efficacité et leur ouverture à notre cause ainsi qu'à ses festivaliers. L’équipe de Rock la Cauze a multiplié les démarches afin de trouver un site en mesure d’accueillir les campeurs, mais s’est butée à plusieurs réponses négatives. Le fait de donner accès à ce terrain inoccupé permettra de financer le cimetière. Rock la Cauze ne tirera toutefois pas profit de ces activités.

 
À l'image de ce qui se fait 
depuis de nombreuses années à Warwick, la ville voisine, avec l'ancien Festival du fromage et l'actuel Festival des Hommes Forts où le terrain adjacent au cimetière fait office de camping, nous espérions le même succès. Notre organisation s'attendait à la même perception favorable dont les familles de Warwick ont fait preuve et nous sommes ébranlés et fortement préoccupés par certaines réactions plus hostiles de la part des gens concernés par notre camping. À notre avis, c'est l'inconnu qui fait peur. Nous sommes fermement convaincus qu’à la suite de l'édition de cette année, les inquiétudes des gens s'estomperont dans le cas d'une première expérience positive. 

 

Nous tenons à préciser que la Ville de Victoriaville ainsi que la Municipalité de St-Christophe d’Arthabaska n’ont pas eu à donner leur assentiment au projet puisque la gestion du cimetière appartient à un OBNL privé.

« Si on calcule les revenus et on soustrait ce que nous investirons en matière de sécurité, il ne restera rien, peut-être même devrons-nous débourser. Il était toutefois important pour Rock la Cauze d’offrir ce service aux festivaliers », ajoute M. Marcoux.

 

Une clientèle assagie

 

La clientèle de Rock la Cauze est majoritairement composée d’hommes et de femmes âgés de 25 à 55 ans. L’organisation tient à préciser que les « punks » des années 1990 sont aujourd’hui des pères et des mères de famille et qu’ils sont, pour plusieurs, des professionnels.

 

« Nous avons affaire à une clientèle mature. Ils arriveront pour la plupart en roulotte et en motorisés et ne sortiront même pas de leur véhicule. D’ailleurs, nous avons convenu d’une liste de règlements particulièrement stricte qu’il faudra respecter sous peine d’expulsion », statue le président.

 

Voici une brève liste des règlements en vigueur sur le site le soir de l’événement :

 

-           Les feux sont interdits sur le site du camping

-           Les animaux sont interdits dans le camping

-           Aucun flânage dans le cimetière ne sera toléré

-           Une fois installée sur le terrain, merci d’y laisser votre voiture et de vous déplacer à pied

-           Veuillez utiliser les chemins balisés pour vous déplacer à pied

-           Veuillez ramasser vos déchets en quittant le camping

-           Veuillez quitter le camping avant midi le dimanche 12 août 2018

*Dans le cas d’un non-respect d’un de ses règlements, vous serez expulsé dans les plus brefs délais.
 

Rock la Cauze offre environ 200 espaces de camping aux amateurs de musique rock qui désireraient « reposer en paix » à la suite de l’événement à saveur internationale qui aura lieu à Terre-des-Jeunes, à peine un peu plus d’un kilomètre plus loin.

 

Il en coûte 20 $ pour réserver un espace de camping régulier et 30 $ pour un espace plus grand permettant d’accueillir un motorisé. Au cours des dernières semaines, le guitariste de Pennywise, Fletcher Dragge, a publié une vidéo invitant les 700 000 fans du groupe à se procurer leurs billets pour Rock la Cauze. Plusieurs d’entre eux ont répondu à l’appel et l’organisme attend des festivaliers de l’Ontario et du Nord-Est américain.

 

En plus de Pennywise, ils verront sur la scène Attraction Radio le 11 août : Reel Big Fish, Anti-Flag, Grimskunk, Alcoholica (hommage à Metallica), Major Lee, Stick Man (hommage à Pearl Jam), Ninjas and Aliens et The Hacked. Il sera ensuite possible de voir Rock Station au pub Le St-Hub et Fidel Fiasco au bar Le West.

 

Les billets sont en pré-vente au coût de 39 $ (régulier) et de 79 $ (avant-scène) jusqu’au 31 juillet au www.rocklacauze.com ou chez Gérald Musique. Les festivaliers seront appelés à stationner leurs véhicules au Colisée Desjardins. Ils seront amenés au parc Terre-des-Jeunes par un système de navette.

 

-30-

 

Source :

Patrice Marcoux

Président

(819) 552-0073

 


Partager cet article
               

 
Rock la Cauze, c'est LE Festival punk-rock-ska-metal du Centre-du-Québec. Un événement d'envergure internationale chez nous, à Victoriaville. Ne manquez pas Pennywise, Anti-Flag et Reel Big Fish.

Numéro d'organisation à but non lucratif : 1165117269
2018 Tous droits réservés © Rock La Cauze
Une réalisation Logicia.ca